Le zona : Symptômes, dépistage et traitement

  • 2181
    likes
  • 3 minutes
  • Infectiologie
zona.jpg
A +
A -

Quelles sont les causes de l'infection au virus Varicelle-Zona (VZV)

La varicelle et le zona sont provoquées par le même virus, le virus VZ (comme les initiales des 2 maladies, ou VZV). Après la primo-infection (la varicelle), le virus persiste indéfiniment dans l’organisme sous forme inactive (quiescente). Parfois, à l’âge adulte, ce virus se réactive, et provoque une infection localisée : le zona.

Quel est le mode de transmission du zona ?

Le zona ne s’attrape pas. Il fait suite à une varicelle attrapée le plus souvent dans l’enfance. Le virus reste silencieux pendant des années, hébergé dans les ganglions nerveux autour de la colonne vertébrale.  Parfois à l’occasion de circonstances déclenchantes, il existe une réactivation du virus, qui migre dans les fibres nerveuses sensitives pour former des vésicules dans le territoire nerveux concerné. La crise de zona est favorisée par l’âge (après 65 ans), la baisse des défenses immunitaires (traitement anti-cancéreux, VIH, corticoïdes…), parfois un état de fatigue ou d’anxiété.

Quels sont les symptômes du zona ?

Le zona se manifeste dans un territoire nerveux bien localisé, et unilatéral. Il débute par une sensation de brulure localisée, douloureuse, souvent entre les cotes (zona intercostal). Après quelques jours apparaissent dans la zone douloureuse de petites vésicules remplies d’un liquide souvent trouble, identiques à celles de la varicelle. Ces « cloques sèchent et finissent par tomber en 4 à 8 jours. Il peut y avoir plusieurs poussées successives. Le zona guérit spontanément sans séquelles, mais il peut exister, en particulier chez les personnes âgées, des douleurs résiduelles, dénommées névralgie post-zostérienne.

Quand le zona atteint certains territoires nerveux critiques, des complications sont possibles :

Le zona ophtalmique englobe l’œil. On observe alors la sensation de brulure et l’éruption autour d’un œil, sur le front. Il peut y avoir de sévères conséquences pour l’œil.

L’atteinte du nerf facial peut provoquer une paralysie faciale unilatérale s’accompagnant de Douleurs auriculaires et des vésicules dans l'oreille. Les vertiges sont fréquents.

Quand mesurer en laboratoire l’immunité contre le zona ?

Il n’y a pas de diagnostic ni test biologique pour le zona. C’est un diagnostic clinique.

Y a-t-il un traitement contre le zona ?

Un zona simple se traite simplement en évitant la surinfection bactérienne des vésicules (désinfection de la peau), et en cas de douleurs, des antalgiques adaptés à l’intensité de la douleur. Les antiviraux par voie orale (valaciclovir ou famciclovir) sont efficaces s’ils sont administrés très précocement (au plus tard 3 jours après l'apparition des manifestations cutanées).

En cas de zona grave (zona ophtalmique, ou chez la personne immunodéprimée), un traitement antiviral par voie orale est systématique.

Les douleurs post-zostériennes sont difficiles à traiter, et les antalgiques ou les anesthésiques de contact sont utilisés.

La vaccination contre le zona est recommandée chez les personnes de plus de 65 ans, y compris chez les personnes ayant déjà fait un zona. Cette vaccination vise surtout à prévenir les douleurs post-zostériennes.

Vous aimerez aussi !