Votre parcours patient

En cancérologie, le laboratoire est au coeur du parcours de soins du patient et présent à toutes les étapes : dépistage, diagnostic et suivi de la maladie.

  • 1

    Dépistage

    PSA, HPV, recherche de sang dans les selles…nous réalisons tous les bilans sanguins permettant de détecter une anomalie.

  • 2

    Diagnostic

    Après la réalisation de vos examens, nos biologistes sont disponibles pour l'interprétation des résultats.

  • 3

    Suivi du traitement

    Avec un bilan sanguin, nous apprécions la tolérance au traitement et son efficacité en suivant les marqueurs tumoraux spécifiques.

     

     

  • 4

    Détection des rechutes

    Nous vous accompagnons après le traitement, en diagnostic précoce grâce à un ensemble d'examens réalisés en surveillance.

Une attention particulière pour nos patients sous traitement

Avant une chimiothérapie ou une radiothérapie, il est souvent nécessaire de communiquer très rapidement aux équipes médicales les résultats afin de planifier au mieux votre future séance.

 

C’est la tâche quotidienne des laboratoires Cerballiance de s’assurer que vos résultats arrivent en temps et en heure à votre équipe de soins. 

 

Nos biologistes sont à votre disposition pour vous expliquer les résultats. N'hésitez pas à les solliciter.

Vos examens de laboratoire en cancérologie

Les marqueurs tumoraux sont indispensables au suivi des patients sous traitement, car les variations de taux permettent d'apprécier l’évolution et l'efficacité du traitement. D'autres bilans sanguins permettent eux de dépister la maladie.

Dépistages

Le dépistage, lorsqu'il est possible, consiste en la réalisation d’examens alors que le patient se sent en bonne santé et ne ressent aucun symptôme.

Il permet de détecter une lésion dite « précancéreuse » et d’agir préventivement pour éviter son évolution vers un cancer.

 

Nous pouvons ainsi détecter des lésions précancéreuses pour le cancer du col de l'utérus, le cancer colorectal, ou certains cancers cutanés.

 

Dépistage du HPV :

Les cancers du col de l’utérus sont provoqués par des virus de la famille des papillomavirus humains (HPV) ; ces virus se transmettent par voie sexuelle. Il s’agit le plus souvent d’infections transitoires.

 

Cependant, ces infections peuvent parfois persister et provoquer des lésions pré-cancéreuses au niveau du col de l’utérus. 

Il existe deux moyens complémentaires de prévenir ce risque :

> un test de dépistage réalisé tous les trois ans pour toutes les femmes de 25 à 65 ans

> une vaccination contre le papillomavirus humain pour les jeunes filles à partir de 11 ans.

 

Dépistage du cancer colorectal : 

Le cancer colorectal touche chaque année plus de 43 000 personnes en France. Il est responsable de plus de 17 000 décès par an.
Pourtant, s'il est détecté tôt, il est curable dans 90% des cas.
Le dépistage est organisé en France par le test immunologique de recherche de sang dans les selles. Il s’adresse aux femmes et aux hommes, âgés de 50 à 74 ans.

 

Dépistage du cancer du foie : 

Les dosages d'enzymes hépatiques permettent de dépister la toxicité hépatique sur le foie. Ils permettent aussi le diagnostic précoce de certaines récidives localisées du foie.

Suivi des traitements

Urée, Créatinine, Protéinurie : 

Ces dosages sanguins permettent d'apprécier la fonction rénale d'épuration du plasma. Certaines chimiothérapies ne peuvent s'administrer si le rein ne fonctionne pas suffisamment. 

 

ACE :

Le dosage est utile dans le suivi des cancers digestifs, ovariens, pulmonaires, vésicaux et thyroidiens.

 

CA 125 : 

Le dosage est utile dans le diagnostic et le suivi des cancers de l'ovaire.

 

La thyroglobuline :

La thyroglobuline est une protéine d'origine thyroïdienne, dont le dosage est indispensable au suivi de la forme la plus fréquente de cancer de la thyroïde.

 

Hémogramme (NFS) :

La numération des cellules sanguines (Numération Formule Sanguine ou NFS) est un élément fondamental dans le suivi des patients sous radiothérapie et surtout chimiothérapie. Ces cellules sont fabriquées en grande quantité par la moelle osseuse, et sont très affectées par la chimiothérapie anticancéreuse, qui a une action spécifique sur les cellules en renouvellement rapide. L’hémogramme permet donc de dépister les effets secondaires des traitements à visée cancérologique.

 

CA 15-3 :

Ce dosage est réalisé dans le suivi des cancers du sein.

 

CA 19-9 :

Le dosage est réalisé dans le suivi des cancers digestifs (colon, rectum, voies biliaires, pancréas, foie), et certaines formes de cancer de l'ovaire.

 

AFP :

L'AFP (alpha-foeto-protéine) est un marqueur tumoral utilisé dans le suivi des tumeurs primitives ou secondaires du foie, et de certaines formes de cancers du testicule et de l’ovaire.

 

Prenez soin de votre santé !

Vous pouvez effectuer vos examens de dépistage, de diagnostic et de suivi dans tous nos 450 laboratoires d'analyses médicales Cerballiance.

laboratoires analyses médicales cerballiance Trouver un laboratoire