Journée mondiale contre le cancer

  • 600
    likes
  • 3 minutes
  • Actualités
col de l'utérus cerballiance
A +
A -

Introduction

Le samedi 4 février est la Journée mondiale contre le cancer. C’est l’occasion pour Cerballiance de rappeler le rôle fondamental des actions de prévention et de dépistage. On considère généralement qu’environ 40 % des décès par cancer seraient évitables !

Prévention des cancers

La prévention est l’ensemble des actions visant à empêcher la survenue d’un cancer. C’est donc un enjeu essentiel dans la lutte contre les cancers.

La prévention concerne tout le monde, et pas uniquement les professionnels de santé. C’est par des conduites personnelles de prévention que l’on évite la survenue des cancers. Il faut donc bien garder en tête qu’il est possible d’éviter les cancers (source rapport CIRC 2018).

La prévention passe par le recensement des facteurs de risque, c’est-à-dire des actions, des habitudes ou des modes de vie qui vont favoriser la survenue d’un cancer.

Le tabac est le premier facteur de risque évitable de cancer. Il est directement responsable des cancers du poumon et de la vessie. Il favorise également beaucoup d’autres cancers (ORL, œsophage, estomac, colon, foie, pancréas, col de l'utérus).

Dépistage des cancers

Le dépistage intervient après la prévention. Le dépistage ne consiste pas à empêcher la survenue de cancers, mais à les détecter suffisamment tôt pour les traiter efficacement, et donc aboutir à une guérison. En France, il existe 3 dépistages organisés. Ce terme signifie qu’il existe une organisation gouvernementale (l’Institut National du Cancer, ou INCA) qui coordonne les actions, envoie les invitations à la population éligible, s’assure de la qualité du dépistage, et traite les résultats de ces dépistages.

Il existe 4 grandes actions de prévention globales qui concernent l’ensemble de la population.

Il existe également des dépistages spécifiques en cas d’antécédents personnels ou familiaux. Dans ces cas, le dépistage est différent (exemple : une personne dont le père est décédé d’un cancer du côlon va bénéficier d’une coloscopie tous les 5 ans).

Le dépistage du cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l'utérus concerne toutes les femmes de 25 à 65 ans.

Il est réalisé par un frottis obtenu par prélèvement gynécologique, ou par auto-prélèvement dans certains cas. L’échantillon est analysé pour recherche de Papillomavirus et si le virus est présent, aspect des cellules du col au microscope).

Quand il est normal, il doit être répété tous les 5 ans

Le dépistage du cancer du sein

Le cancer du sein concerne toutes les femmes de 50 à 74 ans.

Il est réalisé par mammographie (radiographie des seins), associée à un examen clinique des seins (observation et palpation). Éventuellement, d’autres examens peuvent être nécessaires (par exemple une échographie, une radiographie complémentaire).

Quand il est normal, il doit être répété tous les 2 ans

Le dépistage du cancer colo-rectal

Le cancer colo-rectal concerne toute la population entre 50 et 74 ans.

Il est réalisé grâce à la recherche de sang dans les selles, au moyen d’un kit spécifique délivré par le médecin traitant, les pharmacies, ou sur commande à : https://monkit.depistage-colorectal.fr

Quand il est normal, il doit être répété tous les 2 ans

Le dépistage du mélanome

il est généralement recommandé de se faire examiner régulièrement par un dermatologue sur l’aspect des grains de beauté. En cas de facteurs de risque personnels, un examen annuel est recommandé.

Peut-on dépister des cancers par des tests en laboratoires ?

Il est possible de dépister 4 cancers grâce à des tests en laboratoires, mais dépistage ne signifie pas diagnostic ! En cas de test positif, il est indispensable d’effectuer des examens complémentaires pour confirmer les diagnostics.

Le cancer colorectal                 

Un test immunologique de recherche de sang dans les selles permet de repérer sa présence, même infime, et donc de suspecter un cancer digestif.

> En savoir plus

Le cancer du col de l'utérus 

Un test HPV sur les cellules du col utérin permet de dépister la présence de lésions pré-cancéreuses qui peuvent être éliminées.

> En savoir plus

Le cancer de la prostate 

Un dosage du PSA dans le sang peut dépister ce cancer. Mais c’est un dépistage qui n’est pas recommandé systématiquement, mais un choix personnel à discuter avec le médecin. Dans 70% des cas, il s’avère qu’un dosage du PSA élevé n’est en réalité pas lié à un cancer de la prostate et a inquiété à tort.

> En savoir plus

Le cancer de vessie

La cytologie urinaire est un examen qui permet d’étudier l’aspect des cellules issues de la vessie à partir d’un échantillon d’urine. Cet examen permet de dépister les tumeurs de haut grade. Il est moins adapté à la détection des tumeurs de bas grade dont les cellules ressemblent beaucoup aux cellules normales.

> En savoir plus

Vous souhaitez réaliser une analyse médicale ?

Rendez-vous dans l'un de nos laboratoires d'analyses médicales Cerballiance.

Cerballiance, c'est près de 700 laboratoires présents dans toute la France.

laboratoires analyses médicales cerballiance Trouver un laboratoire
Vous aimerez aussi !