Créatinine : qu'est-ce que c'est ?

  • 15464
    likes
  • 7 minutes
  • Bilans standards
créatinémie cerballiance
A +
A -

La créatinine : qu'est-ce que c'est ?

La créatinine est un déchet provenant de la dégradation d’une substance présente dans les muscles et jouant un rôle dans la contraction musculaire : la créatine.
La libération de créatinine dans le sang augmente donc lorsque la masse ou l'activité musculaire augmentent.

La créatinine est normalement éliminée dans les urines par filtration au niveau des reins.

Dans certains cas, la capacité des reins à éliminer les déchets tels que la créatinine peut diminuer : on parle d’insuffisance rénale. Les déchets s’accumulent alors dans le sang et le résultat du dosage de la créatinine augmente. La quantité de créatinine dans le sang reflète donc la capacité des reins à éliminer les déchets, mais dépend aussi de la masse musculaire.

Le dosage de la créatinine et le calcul de la clairance sont indispensables au dépistage de la maladie rénale qui évolue le plus souvent de façon silencieuse jusqu’à un stade avancé.

Pourquoi effectuer une clairance de la créatinine ?

Le dosage de la créatinine avec calcul de la clairance permet de faire le dépistage de l’insuffisance rénale.
Ce dosage est très utile car les malades ne présentent le plus souvent aucun symptôme, sauf quand la maladie est déjà très avancée. La maladie rénale ne provoque pas de douleur. Elle peut parfois se révéler par des œdèmes ou de l’hypertension artérielle.

En dépistage, le dosage de la créatinine est en général associé à la recherche d’albuminurie (recherche de protéines dans les urines), qui est un autre marqueur d’atteinte rénale.

Avant de réaliser certains examens de radiologie nécessitant l’utilisation de produits de contraste iodés éliminés par les reins, un dosage de créatinine doit être réalisé. En effet, ces produits doivent être utilisés avec précaution en cas d’insuffisance rénale.

Le dosage de créatinine est aussi recommandé pour adapter la posologie de certains médicaments fortement éliminés par les reins.

Quand faire le dosage de la créatinine ?

Le dosage de la créatinine associé au DFG (Débit Filtration Glomérulaire) peut être prescrit dans le dépistage, le diagnostic et le suivi d’un dysfonctionnement de la fonction rénale.  

Certaines personnes sont plus à risque de développer une maladie rénale chronique (MRC).  
Les facteurs de risque reconnus sont : le diabète, l’hypertension artérielle traitée ou non, l’insuffisance cardiaque, l’obésité, certaines maladies auto-immunes ou urologiques, les antécédents familiaux, l’exposition à certains médicaments, traitements ou exposition à des toxiques professionnels.  

Ces patients peuvent se voir prescrire une prise de sang pour le dosage de la créatinine avec estimation du DFG associée à un dosage de l’albumine sur un échantillon urinaire (albuminurie). 

A quoi servent les reins ?

Les reins sont des organes vitaux et ont plusieurs fonctions importantes dans le corps humain. Voici quelques-unes de leurs principales fonctions : 

  • Filtration du sang : Les reins filtrent le sang pour éliminer les déchets et les substances indésirables, notamment l'urée, la créatinine et d'autres produits métaboliques. Ces déchets sont ensuite éliminés du corps par l'urine. 
  • Régulation du volume d'eau : Les reins ajustent la quantité d'eau éliminée dans l'urine pour maintenir l'équilibre hydrique du corps. Cela permet de réguler la concentration des sels et des électrolytes dans le sang. 
  • Équilibre électrolytique : Les reins régulent les niveaux de sels et d'électrolytes tels que le sodium, le potassium et le phosphate dans le sang, contribuant ainsi au maintien de l'équilibre électrolytique. 
  • Régulation de la pression artérielle : Les reins jouent un rôle clé dans la régulation de la pression artérielle en ajustant le volume sanguin et en libérant une enzyme appelée rénine, qui participe à la régulation de la pression artérielle. 
  • Production d'hormones : Les reins produisent des hormones importantes, telles que l'érythropoïétine (EPO), qui stimule la production de globules rouges dans la moelle osseuse, et le calcitriol, la forme active de la vitamine D, qui est essentielle à l'absorption du calcium dans les intestins. 
  • Élimination des médicaments et des toxines : Les reins éliminent divers médicaments, substances toxiques et produits chimiques du corps, contribuant ainsi à la détoxification du système.

Que faire en cas d'insuffisance rénale ?

Il n’existe à ce jour aucun traitement pour guérir de la maladie rénale. Par contre, lorsque le diagnostic d’insuffisance rénale chronique a été posé, certaines mesures de prévention permettent de limiter sa progression, d'où l'intérêt de la découvrir le plus tôt possible.

  • Suivre les conseils diététiques :Il est conseillé de limiter la consommation en protéines à une portion de viande, de poisson ou d’œufs par jour (environ : 0,8 g de protéines/kg/jour). 
    Limiter la consommation en sel permet de diminuer la pression sur le filtre des reins et d’éviter leur altération. Il est conseillé de ne pas consommer plus de 6g de sel par jour (et de le remplacer par des aromates et épices).
    Certains patients doivent également suivre leur consommation en potassium et/ou phosphore.
    La consommation d'eau doit être adaptée à la soif (environ 1,5L d'eau par jour).
     
  • Prendre ses médicaments : Le médecin généraliste ou le néphrologue prescrit des médicaments afin de diminuer la tension artérielle et de diminuer la protéinurie (quantité de protéines dans les urines). 
    Ces médicaments doivent permettre d’obtenir une tension en-dessous de 140/90. Si besoin, le médecin peut recommander d'effectuer des mesures régulières de la tension et de noter les valeurs obtenues dans un carnet de suivi.
     
  • Pratiquer une activité physique régulière
     
  • Arrêter de fumer : Le tabac est reconnu comme facteur aggravant.    
     
  • Faire régulièrement ses prises de sang : Les prises de sang permettent de faire le suivi de la maladie et d’adapter si nécessaire le traitement médicamenteux et les conseils diététiques.
    Le bilan sanguin comprend en général :
    • Le dosage de la créatinine et l'évaluation de sa clairance ;
    • Le dosage de l'albuminurie ou microalbuminurie ;
    • Le dosage du potassium ;
    • La numération formule sanguine (à la recherche d’une anémie) ;
    • Le dosage du calcium, du phosphore et de la vitamine D (bilan osseux).
    • La prise de sang est souvent associée à des dosages effectués sur les urines recueillies pendant 24h
       
  • Consulter régulièrement son médecin traitant ou son néphrologue : Même si vous ne ressentez aucun symptômes, ces consultations sont indispensables pour faire le suivi de votre maladie rénale : prendre la tension artérielle, vérifier les bilans sanguins, adapter si nécessaire les médicaments.
    Un suivi régulier permet de ralentir la progression de la maladie.
     
  • Informer les professionnels de santé : Il faut penser à informer le pharmacien et les professionnels de santé de votre maladie rénale. En effet, certains médicaments sont contre-indiqués en cas d'insuffisance rénale (par exemple, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l’ibuprofène, qui peuvent être délivrés sans ordonnance).
    L’utilisation de produits de contraste iodés, lors de certains examens de radiologie, peut aussi être contre-indiquée.

Les causes de l’insuffisance rénale

L'insuffisance rénale peut avoir plusieurs causes, et elle peut être classée en deux types principaux : l'insuffisance rénale aiguë et l'insuffisance rénale chronique.

Insuffisance Rénale Aiguë (IRA) :

  • Déshydratation sévère : Une perte importante de fluides corporels peut entraîner une diminution du flux sanguin vers les reins.
  • Problèmes de circulation sanguine : Des conditions telles qu'un choc, une insuffisance cardiaque ou une embolie rénale peuvent affecter la circulation sanguine rénale.
  • Blessures ou traumatismes rénaux : Des traumatismes physiques, comme des accidents ou des blessures graves, peuvent endommager les reins.
  • Infections graves : Des infections généralisées, comme la septicémie, peuvent affecter gravement les reins.
  • Obstruction des voies urinaires : Des calculs rénaux, des tumeurs ou d'autres obstructions peuvent entraver le flux d'urine, provoquant une augmentation de la pression dans les reins.

Insuffisance Rénale Chronique (IRC) :

  • Diabète : Le diabète est l'une des principales causes d'insuffisance rénale chronique. Une glycémie élevée endommage les petits vaisseaux sanguins dans les reins.
  • Hypertension artérielle : Une pression artérielle élevée chronique peut endommager les vaisseaux sanguins des reins, entraînant une diminution de la fonction rénale.
  • Maladies rénales auto-immunes : Des affections telles que le lupus érythémateux disséminé (LED) et la polyarthrite rhumatoïde peuvent provoquer des lésions rénales.
  • Maladies héréditaires : Certaines conditions génétiques, comme la polykystose rénale, peuvent entraîner une insuffisance rénale.
  • Infections récurrentes : Des infections rénales fréquentes ou non traitées peuvent endommager progressivement les reins.
  • Mauvaises habitudes alimentaires : Une alimentation déséquilibrée, riche en sel et en graisses, peut contribuer à l'insuffisance rénale.
  • Exposition à des substances toxiques : Certains médicaments, produits chimiques ou toxines environnementales peuvent endommager les reins.

Les symptômes de l’insuffisance rénale

L'insuffisance rénale peut présenter des symptômes variés, mais il est important de noter que ces symptômes peuvent ne pas être évidents aux stades précoces de la maladie.

Voici certains des symptômes courants de l'insuffisance rénale :

  • Fatigue et faiblesse : Une sensation constante de fatigue et de faiblesse peut être un symptôme d'insuffisance rénale, car les reins ne sont plus capables de filtrer et d'éliminer les déchets du sang de manière efficace.
  • Troubles du sommeil : Les problèmes rénaux peuvent entraîner des troubles du sommeil, tels que l'insomnie.
  • Diminution de la production d'urine : Une diminution de la quantité d'urine produite peut être un signe d'insuffisance rénale. Cependant, dans certains cas, la production d'urine peut rester normale.
  • Rétention d'eau : Une rétention d'eau, se manifestant par un gonflement des jambes, des chevilles ou du visage, peut indiquer des problèmes rénaux.
  • Hypertension artérielle : L'insuffisance rénale peut entraîner une augmentation de la pression artérielle.
  • Nausées et vomissements : L'accumulation de déchets dans le sang peut provoquer des nausées et des vomissements.
  • Perte d'appétit : Les personnes atteintes d'insuffisance rénale peuvent éprouver une perte d'appétit.
  • Troubles de la concentration et de la mémoire : Des problèmes rénaux peuvent affecter la capacité cognitive, provoquant des difficultés de concentration et de mémoire.
  • Démangeaisons cutanées : L'accumulation de déchets dans le sang peut provoquer des démangeaisons cutanées.
  • Essoufflement : Une insuffisance rénale peut entraîner une accumulation de liquide dans les poumons, provoquant des problèmes respiratoires et de l'essoufflement.

Ces symptômes peuvent varier d'une personne à l'autre, et peuvent également être liés à d'autres conditions médicales. De plus, aux premiers stades de l'insuffisance rénale, il se peut qu'aucun symptôme ne soit apparent. Si vous suspectez des problèmes rénaux ou présentez des symptômes, il est essentiel de consulter votre médecin traitant pour un diagnostic précis et des conseils appropriés.

 

Vous souhaitez faire un dosage de créatinine ?

Rendez-vous dans un laboratoire d'analyses médicales Cerballiance.

Cerballiance, c'est près de 600 laboratoires présents dans toute la France.

laboratoires analyses médicales cerballiance Trouver un laboratoire Cerballiance
Vous aimerez aussi !