Cerballiance, un acteur qui contribue à une meilleure prise en charge des virus respiratoires de l’hiver

  • 246
    likes
  • 2 minutes
  • Actualités
test-pcr-covid
A +
A -

Qu'est-ce que RELAB ?

Depuis octobre 2023, les laboratoires Cerballiance participent au projet RELAB. Ce projet consiste à utiliser les résultats de PCR COVID/Grippe/Bronchiolite observés sur le territoire national pour aider nos autorités publiques à effectuer la surveillance des virus respiratoires en ville (milieu ambulatoire) qui jusqu’à présent n’était que peu documentée.

Cette initiative est mise en place par les Hospices Civils de Lyon, l'Institut Pasteur, les laboratoires de biologie médicale du réseau Cerballiance, du laboratoire Cerba et des laboratoires Biogroup.

Quel est l'objet de l'étude RELAB ?

L'étude RELAB vise à soutenir l'adaptation des recommandations de prise en charge et de prévention liées aux virus respiratoires.

De cette façon, les résultats des tests PCR COVID/Grippe/Bronchiolite, dites « PCR triplexes », associées aux données strictement pseudonymisées des patients comprenant l’âge, le sexe, la date de prélèvement, et le numéro du département de résidence sont utiles à la fois pour la correcte prise en charge des patients mais également pour que nos autorités sanitaires soient averties en temps réel de la circulation des virus respiratoires.

Ces données sont fournies par les laboratoires participants au projet RELAB.

Le traitement de ces données est réalisé par les CNR des virus respiratoires : Hospices civils de Lyon, institut Pasteur et Santé Publique France.

De cette façon, nous sommes aujourd’hui en mesure de fournir aux professionnels de santé des données fiables permettant de mieux savoir quels sont les virus circulant en ville durant la saison hiver-printemps.

Quels sont les bénéfices de l'étude RELAB pour nos patients ?

Les recommandations de prise en charge des patients fragilisés pourront ainsi mieux s’appliquer si le diagnostic est bien réalisé contrairement aux années antérieures où les virus respiratoires n’étaient pas toujours correctement étiquetés.

Le réseau RELAB constitue aujourd’hui le plus grand réseau mondial de surveillance des virus respiratoires ambulatoires, à ce jour et a été présenté aux membres de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

Les professeurs Lina et Enouf parlent de l'étude RELAB : 

> Consultez l'interview du professeur Lina :

Professeur Lina, Professeur de virologie Hospice Civils de Lyon, responsable du CNR des infections respiratoires

> Consultez l'interview du professeur Enouf

Professeur Enouf : professeur de virologie, Institut Pasteur et co-responsable du CNR des infections respiratoires 

 

> En savoir plus sur le diagnostic des virus respiratoires

 

Bibliographie :

 

Vous aimerez aussi !