Fin de la grève et retombées positives de notre mobilisation

  • 31
    likes
  • 3 minutes
  • Actualités
laboratoire-biologie-medicale
A +
A -

Les biologistes médicaux annoncent la suspension temporaire de leur grève et la reprise de leurs activités le jeudi 17 novembre. 

Ils se réjouissent de la décision du directeur général de l'Assurance Maladie de ne pas appliquer de baisses répétées de la valeur des examens de biologie médicale, contrairement à ce qu’il avait annoncé précédemment.

En conséquence, ils demandent une réunion de travail d’urgence avec le Gouvernement et reprendront la grève s’ils n’obtiennent pas de réponse.

Les retombées de notre mobilisation

La décision de suspendre la grève a été prise par suite de la réception d’un message du directeur général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM), adressé aux laboratoires de biologie médicale. Dans ce message, il nous est imposé des économies de 250 millions d’euros en rapport avec le Covid pour 2023 mais semble exclure toute volonté de pérenniser cette baisse du budget de la biologie médicale durant les 4 années suivantes.

C’est la première fois et contrairement à ce qu’il avait explicitement affiché dans un document de travail lors de notre dernier rendez-vous, qu’il nous indique ne pas avoir l’intention de procéder à des baisses pérennes de la valeur des examens de biologie médicale.

Nous nous réjouissons de cette nouvelle position qui réouvre la porte aux discussions que nous demandons depuis plusieurs semaines au gouvernement et à la CNAM. Nous avons toujours été prêts à participer à « l’effort de guerre » à la condition que celui-ci ne menace pas le fonctionnement des laboratoires de Biologie Médicale et le service à nos concitoyens (proximité, qualité, innovation).

Maintenir cet équilibre est le fil rouge de notre action.

Pour rappel, notre position est simple :

OUI à une contribution exceptionnelle à hauteur de 250 millions d’euros en 2023 pour répondre à la forte hausse du volume d’actes réalisés du fait du Covid.

NON à la destruction du tissu de proximité des laboratoires par une baisse pérenne du remboursement des examens de biologie médicale courants jusqu’en 2026

Les prochaines étapes de notre mobilisation

Si nous prenons acte des propos du directeur général de l'Assurance Maladie, nous le prenons aussi au mot, en actant ses propositions et en nous inscrivant dans sa volonté de reprendre au plus vite les discussions pour permettre de relancer le dialogue et définir un cadre ambitieux pour la biologie médicale pour les prochaines années. 

Si cette réunion n’a pas lieu dans les prochains jours, l'ensemble des laboratoires de biologie médicales poursuivra sa mobilisation pour une durée indéterminée.

 

> Consulter le Communiqué de presse de l'Alliance de la Biologie Médicale 

Vous aimerez aussi !