9 mars 2018 : Journée mondiale du rein

journée_rein_2018

La maladie rénale atteint près de 600 millions de personnes dans le monde, 3 millions en France et la proportion de personnes atteintes est en augmentation.
Aujourd’hui a lieu la Journée Mondiale du Rein. Le thème retenu cette année par l'International Federation of Kidney Foundations est « Rein et obésité : Une vie saine pour des reins sains ».

La maladie rénale, qu’est-ce que c’est ?

Les reins ont pour principale fonction l’élimination des déchets de l’organisme dans les urines.

En cas de maladie rénale ou d’insuffisance rénale, le tissu rénal est détruit et remplacé par un tissu fibreux (ou tissu cicatriciel).
Cette destruction peut avoir des causes très diverses. Les causes les plus fréquentes de maladie rénale sont le diabète et l’hypertension artérielle.
L’excès de poids peut aussi avoir des conséquences néfastes sur les reins, c’est pourquoi l’obésité a été choisie cette année comme thème de la journée mondiale du rein. Le rôle de l’obésité dans l’apparition de la maladie rénale peut être :

  • soit direct, en augmentant la pression sur les reins,
  • soit indirect, en favorisant l’apparition d’un diabète ou d’hypertension artérielle.

Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, les déchets de l’organisme sont progressivement moins bien épurés. Au stade ultime de l’insuffisance rénale, les déchets s’accumulent dans l’organisme et la fonction d’épuration doit être suppléée par un rein artificiel : c’est la dialyse.

Quelle prise en charge pour les malades ?

Il n’existe pas actuellement de traitement permettant de retrouver une fonction rénale normale. Cependant, afin de ne pas arriver au stade de la dialyse, des mesures de protection des reins permettant d’éviter la progression de la maladie peuvent être mises en place :

  • traitements médicamenteux de l’hypertension,
  • mesures diététiques (diminution de la consommation en protéines et en sel),
  • pratique d’une activité physique,
  • arrêt du tabac,
  • éviter la prise de certains médicaments néfastes pour les reins.

Il est donc important de savoir précocement que les reins sont malades pour mettre en place ces mesures de prévention.

Comment dépister la maladie rénale ?

Les personnes atteintes de maladie rénale ne souffrent, le plus souvent, d’aucun symptôme sauf quand la maladie est très avancée. Un test de dépistage au laboratoire est donc indispensable pour faire le diagnostic. Il est réalisé à partir d’une prise de sang avec le dosage de la créatinine et d’un recueil d’urines à la recherche de protéines ou de sang.

Le dosage de la créatinine, combiné au calcul de la clairance, permet d’estimer le débit de filtration glomérulaire, c’est-à-dire la capacité des reins à filtrer les déchets de l’organisme. Il est donc utile au dépistage mais aussi dans le cadre du suivi.