Médecine préventive et anti-âge

Depuis plus d’une décennie, nos modes de vie ont radicalement changé et s’accompagnent souvent de comportements néfastes pour notre organisme : sédentarité, surmenage, manque d’activité physique, stress, mauvaises habitudes alimentaires…

Il faut garder à l’esprit qu’une bonne santé est un équilibre constant entre de nombreux mécanismes de notre corps. Un déséquilibre peut s’accompagner d’une sensation de baisse de forme, de mal être passager, de fatigue et peuvent nous gêner dans notre vie quotidienne. Anticiper l’apparition de ces troubles est tout l’enjeu de la médecine fonctionnelle et préventive.

Vous souhaitez préserver votre capital santé afin de vous prévenir d’éventuelles pathologies futures? Certaines analyses de biologie fonctionnelle peuvent vous y aider : bilans de stress oxydatif, profil des oligoéléments, profil vitaminique, statut endocrinien, intolérances alimentaires…

Depuis plus d’une décennie, nos modes de vie ont radicalement changé et s’accompagnent souvent de comportements néfastes pour notre organisme : sédentarité, surmenage, manque d’activité physique, stress, mauvaises habitudes alimentaires… Il faut garder à l’esprit qu’une bonne santé est un équilibre constant entre de nombreux mécanismes de notre corps. Un déséquilibre peut s’accompagner d’une sensation de baisse de forme, de mal être passager, de fatigue et peuvent nous gêner dans notre vie quotidienne. Anticiper l’apparition de ces troubles est tout l’enjeu de la médecine fonctionnelle et préventive.

Qu’est-ce que la médecine préventive ?

La médecine anti-âge étant une médecine préventive, il est en effet préférable de vous soucier le plus tôt possible de votre hygiène de vie et de votre état de santé. La médecine préventive appelée aussi médecine fonctionnelle est une prise en charge globale de votre santé. Elle s’accompagne dès le plus jeune âge d’une surveillance et d’une adaptation de son mode de vie.

Des bilans adaptés selon mon âge

Ne perdez pas de temps pour prendre soin de votre corps.

Dès 30 ans :

  • Surveillez votre alimentation : saine et équilibrée, elle doit être adaptée à vos besoins,
  • Combattez le surpoids notamment par une activité physique régulière,
  • Luttez contre la sédentarité et ayez les bons réflexes : préférez le vélo, la marche pour effectuer vos trajets courts, montez les escaliers plutôt que prendre l’ascenseur…
  • Evitez le tabac et l’alcool
  • Protégez-vous correctement du soleil
  • Effectuez des bilans biologiques anti-âge directement auprès de votre laboratoire ou après consultation d’un médecin spécialiste.

A partir de 45 ans : la baisse des sécrétions hormonales s’accentuent. Cette diminution s’accompagne parfois d’une baisse de forme, d’un relâchement cutané, mais surtout d’une apparition des premiers troubles métaboliques. Il est alors souhaitable de surveiller ses taux de cholestérol et triglycérides (pour prévenir les risques cardio-vasculaires) mais également sa glycémie (taux de sucre) notamment pour vérifier l’absence d’arrivée d’un état pré-diabétique. Les résultats peuvent alors insiter à corriger son hygiène de vie en modifiant ses habitudes alimentaires et en augmentant son activité physique.

Un bilan hormonal, notamment après 50 ans (DHEA, hormones thyroïdiennes et hormones sexuelles) permettra de s’assurer que la diminution des sécrétions hormonales n’est pas trop marquée ou déséquilibrée.


De la biologie préventive à tout âge

Quel que soit votre âge il est important de combiner ces surveillances de base avec des bilans biologiques anti-âge ciblés (bilan de stress oxydatif et bilan vitaminique, statut des acides gras, profil des oligoéléments, indice de longueur des télomères). Les biologistes de nos laboratoires sont à votre disposition pour vous donner des conseils et vous présenter notre gamme d’analyses.

Actualités

JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LA DRÉPANOCYTOSE:
19 JUIN 2019

19/06/2019

4ème priorité de santé publique dans le monde pour l’OMS après le cancer, le sida et le paludisme, la drépanocytose est la maladie génétique la plus fréquente dans le monde.

JOURNÉE MONDIALE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUE (SEP) : 30 MAI 2019

30/05/2019

La SEP est une maladie inflammatoire du système nerveux central. Elle touche 2,3 millions d'individus dans le monde entier, principalement les femmes entre 20 et 40 ans.