Infections urinaires (cystites)

L'infection urinaire est plus souvent rencontrée chez la femme que chez l'homme. Environ 50 % des femmes font au moins un épisode de cystite au cours de leur existence.

C'est une affection bénigne sur le plan médical. Son diagnostic et son traitement antibiotique sont en principe simples.

L'examen cytobactériologique des urines est l'examen de choix en mesure de mettre en évidence l'infection urinaire mais aussi d'identifier le germe en cause et de définir le traitement antibiotique le plus adapté.

L' infection urinaire est une des infections les plus fréquemment rencontrée au laboratoire.

Qu'est-ce qu'une infection urinaire?

Une infection urinaire correspond à l’agression du tractus urinaire par une bactérie, ce qui génère une réaction inflammatoire et des signes et symptômes de nature et d’intensité variable selon la personne.

Selon la localisation, elle correspond à :

  • Une cystite : infection au niveau de la vessie
  • Une urétrite : infection au niveau de l’urètre
  • Une pyélonéphrite : infection au niveau du rein
  • Une prostatite : infection au niveau de la prostate

Différents germes sont responsables d’infection urinaire. Parmi les plus fréquents on peut citer :

  • Escherichia coli
  • Proteus mirabilis
  • Enterococcus, Staphylococcus…

Quels sont les signes d'une infection urinaire?

Le diagnostic d’infection urinaire doit être envisagé en cas de signes urinaires évidents :

  • Brûlures au moment d’uriner,
  • Envie fréquente d’uriner, ces 2 signes évoquant une cystite aiguë.

Leur association à des douleurs lombaires et à une fièvre >38°C est alors en faveur d’une pyélonéphrite aiguë.

D’autres signes cliniques sans symptomatologie urinaire, notamment chez le sujet âgé, doivent faire penser à une infection urinaire :

  • Altération de l’état général,
  • Apparition d’un syndrome confusionnel
  • Apparition/ aggravation d’une incontinence urinaire.

Comment la diagnostiquer?

L'examen cytobactériologique des urines (ECBU) est l’examen de laboratoire le plus fréquent et de réalisation simple, mais il nécessite le recueil d’un certain nombre de renseignements cliniques indispensables à l’interprétation du résultat, notamment la présence de facteurs de risque associé :

  • Personne âgée,
  • Sexe masculin,
  • Intervention récente sur l’appareil urinaire,
  • Anomalies des voies urinaires,
  • Diabète
  • Grossesse

Dans le cas d’une cystite aiguë simple, c’est-à-dire sans facteur de risque associé, la bandelette urinaire (chez le médecin ou au lit du patient) est un test d’orientation rapide qui permet d’exclure une infection urinaire s’il est négatif.

Dans les autres cas et si la bandelette urinaire est positive, un ECBU sera nécessaire : il permet de confirmer l’infection urinaire, d’identifier le germe en cause et de déterminer le traitement à mettre en route.

L’ensemble de ces étapes nécessite au minimum 48h.

Quel est le traitement?

Il existe des colonisations urinaires qui ne sont pas des infections, c’est à dire chez certaines personnes on retrouve des bactéries sans signes cliniques d’infection. On parle alors de bactériurie asymptomatique.

La bactériurie asymptomatique ne sera pas traitée sauf chez la femme enceinte.

L’infection urinaire se traite par la prise d’un antibiotique prescrit par votre médecin. La durée et le choix de l’antibiotique dépend du type d’infection et du profil du patient.

L’ECBU doit impérativement être réalisé avant la prise de tout traitement antibiotique pour éviter de fausser les résultats de l’examen.

La prise de ce traitement pourra se faire sans attendre le résultat de l’ECBU mais devra être éventuellement adapté selon les résultats de l’examen par votre médecin.

Comment les éviter?

Voici quelques conseils à suivre :

  • Boire de l’eau régulièrement tout au long de la journée au moins 1.5l par jour
  • Vider fréquemment et complètement sa vessie pour éviter que l’urine ne stagne
  • Uriner immédiatement après les rapports sexuels
  • S’essuyer d’avant vers l’arrière avec du papier hygiénique
  • Lutter contre la constipation

Et chez l'enfant?

Les symptômes sont les mêmes que chez l'adulte.

Chez les petits enfants et les nourrissons les signes d'une infection urinaire sont particulièrement difficiles à déceler. Certains peuvent vous alerter:

  • Une perte d’appétit,
  • Des pleurs inhabituellement fréquents,
  • De la fièvre sans autre point d’appel
  • Des urines malodorantes

Les infections urinaires chez l’enfant peuvent être liées à:

  • Une rétention volontaire (par timidité les enfants n’osent pas aller aux toilettes pendant la période scolaire),
  • Une hydratation insuffisante
  • Une tendance à la constipation.

Mais il ne faut pas écarter une anomalie fonctionnelle de l’appareil urinaire (rétrécissement de l’urètre ou anomalies des valves de l’uretère) votre médecin vous orientera alors vers un spécialiste.

Et chez la femme enceinte?

Il est recommandé de rechercher une bactériurie asymptomatique par bandelette urinaire une fois par mois à partir du 4ème mois.

En cas de résultat positif, une ECBU sera pratiquée.

Ces bactériuries asymptomatiques entraînant un risque accru de pyélonéphrite chez la femme enceinte du fait de certains facteurs favorisants : pression du bébé sur les voies urinaires, diminution de l’activité bactéricide des urines…

Actualités

Journée mondiale de lutte contre les Hépatites : 28 juillet 2017

28/07/2017

Organisée tous les 28 juillet à l’initiative de l’OMS, la journée mondiale de lutte contre les hépatites est destinée à faire connaitre ...

C’est la saison des pollens

14/06/2017

Comme chaque année, les pollens sont responsables de manifestations allergiques chez plus de 20% de la population.