Intolérances alimentaires

L’intestin participe à la digestion des aliments et joue ainsi un rôle central dans notre organisme. Il participe directement à notre bien-être. Comme tous les autres organes, l’intestin vieillit. Il est également sensible aux modifications de notre alimentation et de notre environnement. Les premiers troubles causés par une intolérance sont digestifs : douleurs, diarrhée ou constipation, ballonnement… En effet, l’intestin perd sa capacité à assurer ses principales fonctions : absorption, échange et élimination. Avec le temps, des modifications de notre état de santé peuvent apparaître et les intolérances pourraient être responsables de signes plus généraux : fatigue, maladies rhumatismales ou encore cutanées. Des tests biologiques simples permettent d’identifier les aliments mis en cause et de décider d’une éventuelle prise en charge.

Qu’est-ce qu’une intolérance alimentaire ?

L’intestin est un organe primordial et central de notre organisme. Il s’agit d’une gigantesque surface d’échange entre notre corps et le milieu extérieur (aliments, flore intestinale). Cet échange s’effectue normalement de manière contrôlée et imperméable. Cependant les cellules de l’intestin peuvent perdre leur imperméabilité en cas d’une alimentation déséquilibrée (par exemple : prise régulière du même aliment) ou lors de certaines maladies inflammatoires. Cette perte de perméabilité s’accompagne ainsi d’une irritation du tube digestif. Le mécanisme exact à l’origine de ces troubles n’est toutefois pas clairement identifié.

Est-ce similaire à une allergie ?

Non. Il ne faut pas confondre allergie alimentaire et intolérance alimentaire. L’intolérance implique une irritation du colon. L’allergie alimentaire apparait suite à l’activation du système immunitaire par un allergène, c’est-à-dire une protéine contenue dans l’aliment incriminé. Cette activation entraîne la formation d’anticorps de type IgE (ou immunoglobuline de type E) qui a son tour va permettre la libération d’autres substances, notamment d’histamine, responsable des principaux symptômes de l’allergie.

Quels sont les symptômes ?

L’intolérance alimentaire est responsable de symptômes variés essentiellement digestifs: douleurs abdominales, ballonnements, diarrhées. Ces symptômes peuvent ressembler à ceux causés par une allergie même s’ils sont en général moins intenses.

Les intolérances peuvent également engendrer de la fatigue, des sueurs après la prise de l’aliment incriminé. Elles pourraient également favoriser d’autres pathologies : cutanées (psoriasis, eczéma) ou articulaires (maladies inflammatoires des articulations) par exemple.

Quels examens biologiques?

Une simple prise de sang dans votre laboratoire vous permet de connaître votre profil de tolérance. Ce test permet de détecter la présence d’anticorps (IgG ou immunoglobulines de type G) dans le sang. Ces anticorps sont fabriqués lors du contact d’un aliment avec le système immunitaire et reflètent ainsi la perte de perméabilité de l’intestin.

Deux types de bilan existent : un bilan comprenant les 50 aliments les plus courants et un bilan étendu étudiant 221 aliments. Ces bilans ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale.

Quel traitement ?

Sur avis médical, le traitement consiste généralement en la suppression de l’aliment en cause. Contrairement à l’allergie, l’éviction ne peut être que temporaire. Au bout de quelques mois, l’aliment en cause pourra être réintroduit de manière progressive.

Actualités

JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LA DRÉPANOCYTOSE:
19 JUIN 2019

19/06/2019

4ème priorité de santé publique dans le monde pour l’OMS après le cancer, le sida et le paludisme, la drépanocytose est la maladie génétique la plus fréquente dans le monde.

JOURNÉE MONDIALE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUE (SEP) : 30 MAI 2019

30/05/2019

La SEP est une maladie inflammatoire du système nerveux central. Elle touche 2,3 millions d'individus dans le monde entier, principalement les femmes entre 20 et 40 ans.